Voilà plusieurs semaines que nous n’avions pas donnés de nouvelles… Retour sur les dernières péripéties des Sirkus Laut, à bord du bateau comme à terre.
Pour commencer, le mois de Juillet a été ponctué par le retour d’Aurore et Mika, pendant un mois nous étions trois à bord. Des supers copains d’Iris venus pour filer un coup de main, car eux aussi ont un voilier en Martinique. Mécanique, électricité… nous avons presque fini tous les petits travaux à bord de Aleutheria.
S’en est suivi l’arrivée de Danielo et Jonas au début du mois d’Août . Deux artistes, clown et danseur qu’Iris a rencontré à Bruxelles l’an dernier. Par la suite nous sommes rejoints par la talentueuse Dallal, qui vient du Koweït et qui fait du Hula loop à merveille. Nous voilà enfin bien nombreux à bord avec de multiples nationalités : Français, Italien, Koweïtien, Belge… Le top quoi !

Le moteur précédemment sorti du bateau pour réparations est enfin prêt. Le rapatriement est assez facile, en seulement une journée il est a nouveau à l’intérieur du bateau. Iris passera tout de même deux nuits à tout remonter sur le moteur avant le moment de vérité… ça y est, le moteur tourne ! Pas avec la clé, certes, car petit problème électrique entre le démarreur et le contacteur mais un tournevis fait très bien l’affaire. C’est une grande victoire pour l’équipe car les pannes se sont multipliées et réaliser les réparations à l’autre bout du monde a toujours été compliqué. Bref ça tourne c’est le résultat qui compte.

Dernières préparations, on remplit les cuves d’eau, de gasoil, on fait l’avitaillement pour partir, les voiles, La checklist est complète. L’excitation monte… Le lendemain nous décidons de faire un tour avec le bateau avant de partir le surlendemain matin direction la Malaisie. On sort du port mais après 400 mètres le bateau n’avance plus alors que le moteur tourne toujours. Voila un nouveau problème, crispation à bord. C’est la faute de l’inverseur, la transmission juste après la boite de vitesse. Rien de très grave mais pour réparer ça il faudra redémonter le moteur, c’est facilement réparable mais cela prendra beaucoup de temps. Donc plus de marche avant. Nous rentrons au port en marche arrière. La première conduite du bateau pour notre captain Iris, en moonwalk.
De retour à quai, toute la team est dépitée, Batam est une ile assez spéciale pour vivre car très industrielle et les conditions de travail ne sont pas faciles, il y fait très chaud. Il faut prendre une décision. Pour le bien-être de tous et pour ne pas faire caler le projet, nous allons bouger sans le bateau, prendre un grand bol d’air frais et faire vivre Sirkus Laut ailleurs. Nous terminerons la réparation lors de notre prochaine session. Rémi le mécano de l’équipe fera parti du voyage, une fois son arrivée à bord tout ira beaucoup plus vite.

Nous partons de l’autre coté de l’archipel, direction Bali ! Malheureusement Aurore et Mika ne pourront pas nous suivre, leur route continue en direction de la Thaïlande. Nous nous reverrons bientôt, quand nos bateaux se croiseront entre deux océans.
Dès notre arrivée à Bali nous allons à la rencontre de Nachos. Nachos nous a écrit il y a plusieurs mois car il a aussi une association qui a plusieurs bateaux. Deux sont actuellement en Indonésie. Cela fais 4 ans qu’il navigue. Avec lui nous avons pu faire un mini show lors d’une jam session dans un endroit très sympa près de Ubud ”La Bohemia”. Nous avons ensuite navigué avec lui, nous sommes allés sur une ile déserte où nous avons passés la nuit. Le vent était avec nous, de travers et assez constant, nous avons pu sortir toutes les voiles, pur bonheur. Nous ferons certainement faire quelque chose ensemble dans les prochains mois car son équipage est composé de musiciens, de très bon musiciens ! La première nuit passée sur leur voilier, l’un des deux moteurs ne marchait plus et devinez quoi ? Iris et Danielo se sont retrouvés à bosser jusqu’à 5h du matin sur le moteur, à croire que nous somme maudis ! Problème résolu et grâce à cette navigation nous retrouvons espoir de poursuivre Sirkus Laut sur l’Aleutheria.
Regonflé à bloc et plus déterminé que jamais pour faire vivre cette aventure dès notre retour. Mais c’est la vie, parfois il faut savoir lâcher prise pour prendre un peu de recul, observer de loin pour trouver de meilleures solutions.

Iris part avec Danielo, son compagnon de voyage sur Lombok, et Jonas et Dallal sur les îles Gili, petit paradis. Notre arrivée à Lombok fut un peu épique. Difficile de briser la glace entre locaux et occidentaux ici, mais les quelques mots d’indonésien d’Iris et le diabolo de Danielo aident beaucoup. Nous allons dans la montagne, le volcan Rinjani, là où il n’y a pas de touristes. Nous dormons chez les locaux qui nous invitent à manger. Les gens sont tellement gentils que nous décidons d’organiser un atelier cirque avec les enfants du village pour les remercier. Il nous suffit d’aller dans les rizières et de siffler pour qu’une vingtaine d’enfants court vers nous. C’est la première fois qu’ils pratiquaient le cirque, c’est même d’ailleurs la première fois qu’il voyaient du cirque. La vidéo parle d’elle même, les enfants sont juste géniaux. Nous nous sommes beaucoup amusés et avec juste un clown. Encore de quoi nous regonfler en énergie.

  

Bref nous voilà déjà fin août. Ils est temps pour l’équipe de repartir.
Iris reviendra sur le bateau en janvier avec une nouvelle team et un mécano pour poursuivre l’aventure. Le bateau est off de Septembre à Janvier le temps de remplir la cagnotte pour repartir de plus belle.
A bientôt pour de nouvelles aventures !

Pin It on Pinterest